Aller au contenu principal

Une opération pour treize accordéons d’exception

Accordéon bisonore décor pâtes polychromes restauré

Au sein du futur musée,  le parcours permanent dédié à l’accordéon permettra de déployer sur près de 370 m2 six vitrines qui retraceront l’évolution et l’histoire de cet instrument. 

Les instruments qui constituent la collection ont toujours été conservés en réserve et, pour la majorité d’entre eux, n’ont jamais été présentés au public.  Pour cette première mise en exposition, treize instruments et quatre coffrets de la période 1830-1880 nécessitaient une intervention de restauration.

 

La restauration a été menée par quatre restauratrices habilitées, chacune intervenant sur son matériau de spécialité (bois, cuir, métal, papier). Elle a permis de réaliser un dépoussiérage de toutes les parties de l’instrument, de refixer des éléments de décor ou des touches détachées, de stopper des altérations sur des matières fragiles comme le  cuir par exemple. Cette restauration a été réalisée grâce à un partenariat avec le laboratoire du musée de la Musique – Philharmonie Paris qui a mis à disposition des restauratrices ses espaces pour les interventions. Elle a bénéficié d’une subvention à hauteur de 50 % de l’Etat – Drac Nouvelle-Aquitaine.

En images

Etapes de restauration d'un accordéon romantique
1 sur 1